Nous contacter
Pré-adhérer

L’économie circulaire

dans la filière du bâtiment

Valobat s’engage pour un bâtiment plus responsable et œuvre pour proposer à tous les acteurs des solutions permettant de tendre vers un modèle économique circulaire et plus vertueux.

 

Qu’est-ce que l’économie circulaire ?

La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte du 18 août 2015 reconnaît la transition vers une économie circulaire comme un objectif national et comme l’un des piliers du développement durable. Cette loi a posé une définition claire de l’économie circulaire (code de l’environnement, article L. 110-1-1) :

« La transition vers une économie circulaire vise à dépasser le modèle économique linéaire consistant à extraire, fabriquer, consommer et jeter en appelant à une consommation sobre et responsable des ressources naturelles et des matières premières primaires ainsi que, par ordre de priorité, à la prévention de la production de déchets, notamment par le réemploi des produits, et, suivant la hiérarchie des modes de traitement des déchets, à une réutilisation, à un recyclage ou, à défaut, à une valorisation des déchets. »

(pour en savoir plus, rendez-vous sur le site du Ministère de la Transition Ecologique)

L’ADEME définit, elle, l’économie circulaire comme « un système économique d’échange et de production qui, à tous les stades du cycle de vie des produits (biens et services), vise à augmenter l’efficacité de l’utilisation des ressources et à diminuer l’impact sur l’environnement tout en développant le bien être des individus. »

 En savoir plus sur le site de l’ADEME

 

Le cadre légal actuellement en vigueur en France : la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire de février 2020

La nouvelle loi anti-gaspillage pour une économie circulaire – dite Loi AGEC – a été promulguée le 10 février 2020 et entend accélérer le changement. Elle comprend 5 grands axes :
  • sortir du tout jetable ;
  • mieux informer les consommateurs ;
  • lutter contre le gaspillage et pour le réemploi solidaire ;
  • agir contre l’obsolescence programmée ;
  • mieux produire.
Elle fixe, pour chacun de ces axes, de nouveaux objectifs pour permettre de changer en profondeur les modes de production et de consommation des citoyens.  En savoir plus sur la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire
 

L’économie circulaire dans le secteur du bâtiment

Avec l’entrée en vigueur dès le 1er janvier 2022 de la Responsabilité Élargie du Producteur pour les Produits et Matériaux de Construction du Bâtiment, c’est tout un secteur qui se voit désormais lui aussi encore plus impliqué et acteur de l’économie circulaire.

Actuellement, le secteur du bâtiment, c’est * :

  • 40 % de la consommation européenne en énergie et plus de 50 % des matières premières extraites ;
  • 46 millions de tonnes de déchets chaque année en France (plus que les ménages – 30 millions de tonnes) mais 4 à 5 fois moins que les travaux publics (185 millions de tonnes) ;
  • ces déchets proviennent en quasi-totalité (93 %) des travaux de démolition/réhabilitation, la construction neuve représentant le solde.

*Chiffres INIES  (pour en savoir plus, cliquer ici)

Le secteur du bâtiment peut et doit agir à différents niveaux pour améliorer ses impacts environnementaux : renforcer le tri des déchets, les valoriser et développer le réemploi. 

Pour passer d’un mode de production et de consommation linéaire où les matières sont extraites, utilisées pour fabriquer des produits qui sont consommés puis jetés, à un modèle circulaire utilisant les déchets produits en tant que ressources, il est essentiel de travailler en amont, dès leur production, sur l’efficacité des produits, leurs impacts et la manière dont ils peuvent faire partie intégrante d’un bâtiment responsable et durable.

 

Le cycle de vie d’un produit dans le secteur du bâtiment

Connaître le cycle de vie des produits est indispensable pour mesurer les impacts environnementaux d’un bâtiment. L’Analyse de Cycle de Vie (ACV) des produits du bâtiment est présentée et détaillée dans les FDES (Fiche de Déclaration Environnementale et Sanitaire).

Chaque FDES contient une caractéristique du produit, l’unité fonctionnelle du produit et sa durée de vie, son profil environnemental, les informations santé et confort d’usage ainsi que l’identité de l’émetteur de la FDES.

Ce document technique obligatoire est un outil multi critère majeur permettant d’aider les professionnels dans leurs choix pour rendre un bâtiment plus durable, avec des impacts limités sur l’environnement tout en créant une ambiance saine pour les futurs utilisateurs.

Les boucles fermées

Arrivés en fin de vie, les produits deviennent dans leur grande majorité des déchets. Il est toutefois possible, selon leur nature et leur conception en amont, de les transformer en nouvelles ressources pour les acteurs du bâtiment.

 Pour en savoir plus sur le développement des boucles fermées, rendez-vous sur notre page Notre projet

Comment mettre en place une démarche d’économie circulaire dans le bâtiment ?

  • En procédant à l’analyse du cycle de vie de vos produits
  • En contactant Valobat pour se faire aider :

Des sessions de formation et d’accompagnement personnalisé par secteur seront organisées pour vous permettre de travailler à l’allongement de la durée de vie des produits et matériaux et à la réduction des impacts environnementaux liés à leur production, leur mise en œuvre et leur utilisation.

Pour les entreprises adhérentes, Valobat proposera, sous la forme d’appels à projets, des financements pour faciliter l’intégration de matières premières secondaires dans les procédés industriels, favorisant ainsi les boucles fermées et la création de valeur ajoutée au profit de nos territoires.